Contact du gite Aux plaisirs du cagire

  

 

Plaquette du gite Aux plaisirs du cagire

Bienvenue

chez nous

 Gay-friendly

 
 

 


Le THERMALISME autour de notre gîte

Le mot thermalisme vient du grec thermos signifiant “chaud”. Dès l’Antiquité, les Grecs ont eu l’idée de construire des bains d’eau chaude publics à proximité ou sur des sources thermales, afin de répondre aux impératifs d’hygiène et de détente des gymnastes. Cependant, on doit la popularité de ces bains aux Romains, qui les ont baptisés “thermes”. Ils développent notamment un nouveau système de chauffage par le sol : l’hypocauste.

 

Après une longue période d’oubli, le thermalisme retrouve sa réputation. En 1604, sous l’impulsion d’Henri IV, une première « Charte des eaux minérales » est rédigée.

 

Les thermes deviennent très vite des lieux privilégiés de villégiature et de vie culturelle. Dans la chaîne pyrénéenne, pas moins de 31 stations thermales se développeront, portées par le goût impérial pour les villes d'eaux.

 

Mais il faudra attendre la fin de la Seconde Guerre mondiale pour voir apparaître une véritable démocratisation des thermes avec le remboursement des cures par la Sécurité sociale en 1950. Cet organisme prend en considération chaque station thermale et contrôle l'eau pour qu’il n'y ait aucune bactérie. Ce processus est tellement respecté qu’au moindre élément pathogène présent dans l’eau, il y a fermeture du centre. Même les hôpitaux n’ont pas un code d’hygiène aussi poussé. Chaque établissement de soins doit être agréé dans le traitement d’une ou plusieurs orientations thérapeutiques et tous doivent être conventionnés par la Sécurité Sociale.

 

Les Pyrénées recèlent dans leur sous-sol un capital hydrominéral exceptionnel : on a en effet dénombré plus de 500 sources thermales (dont 148 furent exploitées) sur le seul versant français. Si leurs propriétés thérapeutiques étaient déjà connues et exploitées par les Romains à Luchon, Bagnères-de-Bigorre ou Cauterets, ce n’est qu’à partir de la fin du 18e siècle, encouragé par une littérature médicale abondante et des résultats probants, que le « recours aux eaux » devient une prescription régulière de la médecine.

S’ouvre alors l’âge d’or des stations thermales des Pyrénées qui culminera du Second Empire jusqu’à la 1ière Guerre Mondiale. Les villes d’eaux se multiplient, se transforment et s’embellissent ; l’arrivée du train et le percement de routes qui desservent petit à petit toutes les stations, la présence de têtes couronnées, d’aristocrates, hommes d’État et nouveaux bourgeois aisés en font le « rendez-vous de l’Europe élégante ».

 

Notre gîte « Aux plaisirs du cagire » est proche d’ancienne ville thermale comme Eucausse-les-thermes ( les thermes sont fermées) ou de villes thermales en exploitation (Salies-du salat, Luchon).

Il peut être un parfait hébergement pendant une cure afin de connaitre un endroit reposant en pleine nature ou pour faire de la balade ou de la randonnée 

 

 

 Les Thermes de SALIES du SALAT

 

Ces Thermes se situent à seulement un demi-heure de notre gîte soit à 29 Kms

Depuis l’antiquité, le sel contenu à 300 m de profondeur dans le sous-sol de la station thermales de Salies du Salat est bien connu. Les Romains utilisaient déjà les eaux salées dans un but thérapeutique.

Suite à l’autorisation d’exploitation en 1880, un établissement thermal de style mauresque a été créé en 1885, puis un nouveau, plus spacieux est construit en 1925 suite à une forte augmentation de la demande de cure.

Thermes de salies du salat

  La station s'est spécialisée dans le rhumatologie même si de toujours on y soigne les affections gynécologiques et les troubles du développement chez l’enfant . Rhumatologie, gynécologie et pédiatrie, les indications qui justifient une cure à Salies sont nombreuses dans un complexe qui a su s'adapter à son époque tant au niveau des infrastructures qu'à celui de la qualité des soins

Son eau chlorurée sodiques forte, bromo-iodurées, magnésiennes est indiquée pour le traitement de la rhumatologie, la gynécologie et les troubles du développement de l'enfant. Des cures thermales pour adultes et enfants y sont proposées.

 L'eau thermale de Salies du Salat est l'eau la plus minéralisée d'Europe, avec un taux de salinité de 320 grammes au litre. Grâce à cette eau salée, l'établissement de Salies accueille 2000 curistes par an au sein d'un établissement moderne.

 Son activité thermale, dont le gisement d'eau salée restant le moteur principal, a été renouvelée et modernisée grâce aux techniques les plus modernes (bain, douche, sauna, boue,...).

 

L’ouverture de la station thermale de Salies du Salat se fait de mai à octobre

Les Thermes de Salies du Salat pourront vous accueillir pour une cure thermale traditionnelle de 3 semaines (sur prescription médicale), ou pour des séjours courts (à partir de 5 jours).

 

 Thermes de salies du salat

 

Adresse: Place des Thermes - 31260 - Salies-du-Salat

Téléphone : 05.61.90.56.41

  

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 
Internet thermes-salies-salat.com 

 

 

 

 Les Thermes de LUCHON

 

Ces Thermes se situent à une heure de notre gîte soit à 46 Kms

 

Un séjour régulier aux Thermes de Luchon permet de garder la forme toute l’année grâce aux bienfaits des eaux les plus sulfurées des Pyrénées. Cures médicales et ateliers santé apportent une bonne dose de vitalité.

C’est la Première station thermale de Midi-Pyrénées

Dès le XVIIIe siècle, la mode du thermalisme est lancée. Luchon, alors surnommée « reine des Pyrénées » devient une destination de choix pour la haute société. Ses visiteurs célèbres comme Napoléon III, l’impératrice Eugénie, Alexandre Dumas, Gustave Flaubert ou encore Lamartine ont ainsi contribué à son essor.

L’architecture et l’urbanisme de Luchon, profondément transformés à cette époque, gardent de multiples témoignages du Second Empire et de la Belle Epoque : la villa d’Edmond Rostand, les « chalets russes », son casino, son théâtre à l’italienne, ses musées…

Les propriétés médicales des eaux thermales de Luchon sont reconnues depuis fort longtemps. Le thermalisme a été initié par les Romains qui découvrirent les bienfaits de ces sources en observant la guérison rapide des chevaux qui les traversaient. Au fil des siècles, de plus en plus d’individus affluèrent dans cette petite ville pyrénéenne, dont de nombreux nobles. Sa réputation

Les Thermes de Luchon proposent plusieurs cures libres et conventionnées mais aussi des soins thermaux et ateliers santé. Les cures médicales ORL / voies respiratoires offrent d’excellents résultats et sont destinées aux seniors et adultes et surtout aux enfants. Cures de rhumatologie, d’addictologie ou de santé du dos mais aussi coaching sportifs, hypnose et sophrologie peuvent être réalisés. Les Thermes proposent des formules très intéressantes pour venir profiter des cures thermales en famille.

Si les Thermes de Luchon sont si célèbres et convoités, la présence du Vaporarium y est pour beaucoup. Sa particularité ? Ce hammam naturel, accessible par des galeries de 150 mètres de long, est unique en Europe. Avec une température naturelle allant de 38° à 43° et un taux d’hygrométrie de 98%, le Vaporarium est situé à l’intérieur de la montagne. Régulation pondérale, nettoyage de la peau mais aussi relaxation sont autant de vertus du bain de vapeur. 

Le cadre exceptionnel dont bénéficie Luchon en fait l’endroit rêvé pour prendre soin de soi, en solo ou en famille.

Ouvert de mars à novembre, sauf septembre (pas de réduction)

 

Adresse: Cours des quinconces 31110 Bagnères-de-luchon

Téléphone : 05 61 94 52 521

  

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 
Internet : www.thermes-luchon.fr 

 

 

 

Copyright © 2019 Location Gîte "Aux Plaisirs du Cagire" SIREN 520848128 - Meublé de tourisme dans les Pyrénées proche d' Aspet pour le repos, la randonnée, le vtt et la pêche - Tous droits réservés