Contact du gite Aux plaisirs du cagire

 
 

 

La fondation du village date vraisemblablement de la période gallo-romaine. On a en effet retrouvé à Montoulieu, près d'Alan, une villa gallo-romaine.

Ce village est situé à 47 Kms de notre gite "Aux Plaisirs du Cagire" en allant vers Toulouse

  

PALAIS des ÉVÊQUES de Comminges

 Dès le 12ème siècle, ce lieu fut habité d'abord par l'ordre des Hospitaliers de St Jean de Jérusalem (futur Ordre des Chevaliers de Malte), puis par une longue succession d'évêques officiant à Saint Bertrand de Comminges qui agrandirent et embellirent la bâtisse. Parmi eux citons : Arnaud de Comminges, Bertrand de Goth (futur pape Clément V), Pierre II de Foix, Jean-Batiste de Foix-Grailly au 15ème siècle, Mgrs de Choiseul et de Lastic au 17ème siècle, Monseigneur de Lubière du Bouchet, fondateur de l'hôpital de Notre Dame de Lorette en 1734, les deux évêques d'Osmond au 18ème siècle. A la Révolution le palais et ses jardins furent déclarés biens nationaux et découpés en onze parcelles. Peu à peu abandonné au 19ème siècle, défiguré par des granges et greniers à foin, ses boiseries et ses cheminées emportées par des villageois et des antiquaires, ses toits effondrés, le palais laissa la végétation l'envahir et s'endormit…

Vache du palis des évêques à alan  dans le comminges 

Sa célèbre vache sculptée au tympan de l'entrée, évoquant le lion de la porte della Carta à Venise, faillit par deux fois être exportée en Amérique mais fut sauvée par les alanais. Dans la tour, l'escalier en pierre de trois étages et à deux mains courantes, édifié par Jean de Foix-Grailly au 15ème, porte les traces de milliers de pieds qui le gravirent pendant cinq siècles, et la salle voûtée du 12ème siècle présente un rare exemple d'archère-canonnière.

Palais des évêques de comminges à alan 

La partie historique qui se visite est une maison privée qui fut restaurée en deux étapes : en 1969 par Mr Gaillan qui sauva une quasi-ruine, aidé par les Monuments historiques et de nombreux amis dont la marquise de Maillé, puis en 1998 le palais fut racheté par les propriétaires actuels qui rendirent la bâtisse habitable, en refirent la décoration intérieure et créèrent l'association culturelle ''Art et Rencontres au Palais d'Alan''. La douve, qui servit longtemps de décharge publique, fut assainie et ornée d'un labyrinthe en graviers de marbre.

Une exposition a lieu chaque année dans la salle voûtée du 12ème siècle, des concerts ont lieu dans le salon Renaissance et tous les weekends d'été les visiteurs peuvent voir les salons et les vestiges des différentes époques.

Le charmant village d'Alan, construit pour les notables et l'entourage de l'évêque résidant, possède de belles maisons en pierre et une église du 13ème siècle. Sa place, sobre et classique, pourrait servir de scène pour une comedia dell'Arte. Depuis quelques temps, des artisans et artistes, venus de différents horizons, s'y sont installés. D'autres seront sûrement attirés bientôt par ce lieu serein, sur son rocher avec vue sur les Pyrénées et si près de Toulouse. Le palais est un parfait décor pour les dîners aux chandelles, les stages, les concerts et les séminaires.

 

http://www.lepalaisdesevequesdecomminges.com/

 

Visites :  L'accès est libre dans la cour de fin juin à fin septembre.

Expositions dans la galerie voûtée : Entrée libre le week-end et jours fériés de fin juin à fin août de 15 heures à 18heures30.

Visite guidée du Palais :  Sur rendez-vous pour des groupes (minimum 8 personnes).

Tarif : 3 euros par personne, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

 

Notre-Dame de Lorette

En 1735, Olivier-Gabriel de Lubières du Bouchet fonde l'hospice autour de la chapelle Notre-Dame-de-Lorette, bâtie au XIIe siècle en l'emplacement d'un ancien lieu de culte. Selon la tradition, des bœufs se seraient agenouillés à cet endroit, devant une vierge noire couchée dans un sillon. Une niche est alors créée pour abriter la statue. Un pèlerinage se développe après une promesse d'indulgences, qui prend de l'ampleur. Le sanctuaire devint très fréquenté, et plusieurs familles s'y marient ou s'y font enterrer. La sépulture de l'évêque, décédé le 9 septembre 1740 au château d'Alan y est déposée. Suivant ses instructions, son cœur est transféré à Saint-Bertrand-de-Comminges. Au début du xviiie siècle, la chapelle est peu à peu délaissée au profit de celle de Notre-Dame de Saint-Bernard, construite en 1688. Elle n'est plus qu'une annexe de l'hôpital. Le 5 juillet 1791, tous les bâtiments, dépendances et terre sont vendus.

 Cloitre de notre dame de lorette

Visite libre et gratuite de l'édifice tous les dimanches après-midi.

Visite de groupe tous les jours sur rendez-vous.

 

http://notredamedelorette.com/

  

& en Plus

 

  • Église Notre-Dame-de-la-Nativité d'Alan inscrite aux monuments historiques en 19266.
  • La source et la chapelle de Notre-Dame de Saint-Bernard, construite à la suite des apparitions mariales à Madeleine Serre en 16827.

 

 Sources  diverses: Wikipedia, site du palais des évêques du comminges, site de notre dame de lorette

Copyright © 2017 Location "Aux Plaisirs du Cagire" - Meublé de tourisme dans les Pyrénées proche d' Aspet pour le repos, la randonnée, le vtt et la pêche - Tous droits réservés